envies

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20

enviesAssi dans le fauteuil près du lit, j’attends que tu sortes de la douche. Je reste calme et mes yeux sont fixé a la porte de la salle de bain. Je sais que tu as terminé, et je sais aussi que tu te prépare comme je te l’avais demandé…et j’espère que tu te présenteras comme je te l’ai ordonné aussi.Quelques minutes plus tard to sort, accoutré comme tu es venu. Le même linge, ca ne me plais pas, tu le sais de par mon regard, et tu ne cesse de fixé mes yeux depuis que tu es sorti de la chambre de bain. Tu attends de voir ce qui va arriver. je sais que tu as pris ta douche comme je te l’ai demandé mais tu as remis la même chose. Même si je sais que dans ton sac il y a ce que je t’ai demandé.Je me fais peut être des idées, mais j’ai l’impression que tu me test. -pourquoi avoir remis le même linge?Avec un haussement d’épaule –parce que j’avais plus envie, voila!Cette réplique me fait rire un peu, je me lève et me dirige doucement vers toi, je ne suis pas tres grand comparé à la moyenne des hommes, mais je reste plus grand que toi et je m’approche au point que ca peu devenir malaisant, en fait je te domine de ma stature.En souriant, droit dans les yeux. – j’aimerais que tu aille te changer s’il te plaît.- non, je n’ai pas envie!Une pause, je glisse ma main sur ton bras, tout doucement, je m’approche de ton cou, mon souffle chaud sur ta peau. Plus insistant cette fois ci..-vas te changer…-non…Ta réponse est rapide, comme déjà décidé, je sais que tu me test.Sans attendre, brusquement je te pousse sur le lit et te plaque sur le ventre, ma main te tien la tête coller au lit, tu cherche a te débattre, mais la première claque sur tes fesse te saisi, tu émets un cri aigue, la deuxième calme tes ardeurs et te vide de tout énergies pour te défendre. J’entame cette séance avec force. Pendant plusieurs minutes je te donne la fessé. Mes claques ne sont pas continues. Elles sont aléatoires mais percutante, au point que chacune d’elle te fais crier de surprise. La punition est longue et tu ne peux rien voir car ma main te tien la tête sur lit. Parfois je fais le mouvement pour te claqué mais je m’arrête juste pour t’entendre crier d’anticipation.-je sais que tu me test, ca me va, je vais te punir comme il se doit dans ce cas.De mes mains je fais descendre ton pantalon et ta culotte, je les retire complètement, encore a 4 pattes je vois tes fesse rouge… je vais commencer doucement.Toujours dans cette position dégradante, je constate que ta chatte est merveilleusement mouillée. -wow, petite sadique, tu aimes vraiment ca n’est-ce pas?-…Je te fou une de ces claque, tu cries très fort, de surprise et de douleur. Je vois la marque de ma main, je me sens un peu mal…et je me ressaisie. Je passe ma main à l’ endroit ou je t’ai blessé mais je flatte doucement.-Je t’ai posé une question-Oui-Oui est juste un mot, je veux une phrase.-NonCLAQUE**** tu crie encore plus fort -Oui monsieur, je suis une sadique et j’aime ca, mais pas si fort.-Alors ne me force pas a utilisé la force dans ce cas-Oui monsieurJ’approche ma main de ton entre jambe, je flatte l’intérieur de tes cuisses, tes fesses, ta chatte. Tu es sensible et très réceptive a mon touché, tu es excitée. Tout doucement j’enfonce mon index en toi. Un soupir de plaisir s’échappe de ta gorge et tu te détends un peu. Je fais quelques va et vient, tu te détends encore plus et tu réagis au moindre mouvement. J’enfonce mon majeur en toi, 2 doigts fait carrément toute la différence, tu es complètement soumise aux mouvements de ma main. Tu es en extase, ton corps bouge de lui-même et je sens que ton orgasme est proche. Mon autre main te caresse les fesses, pour finalement placer un doigt sur ton anus.-NON!-Tu m’as testé, tu ma tenu tête, et tu as même refusé ma simple demande de mettre les vêtements que tu as apporté. Alors, voici ta punition. Tien toi tranquille et ce sera terminé rapidement.-…oui monsieurSans quitter ta chatte, je commence à jouer avec ton anus avec douceur. Je mets de la bave pour facilité l’entré. C’est laborieux, mais j’insiste, tu me résiste un peu en te crispant.-Ce sera douloureux si tu continu. Tu AURAS la punition que tu le veuille ou non alors calme toi.Je te masturbe avec vigueur, tu aimes ca, tu te laisse aller et pendant ce temps j’entre tout doucement dans ton autre orifice interdit. Je t’entends dire des hoo de semi douleur, mélangé avec le plaisir…Une fois installé, mes doigts dans ta chatte se place de manière ou j’atteins ton poing G et je le caresse avec force.Tu cries de plaisir et est complètement sous le charme de ma technique. Tu te ressaisie au moment ou mon autre doigt commence a bougé. Je ne te laisse pas le temps, je baise ta chatte sans ménagement et je continu ainsi un bon moment. J’ignore combien tu as eu d’orgasme et je m’en moque. Cependant ta respiration est laborieuse et tu es molle une fois que je me retire.-Maintenant va te changer, et ce n’est pas une suggestion, (j’empoigne tes cheveux, m’approche de ton oreille) mais bien un ORDRE!-Je te déteste.Sans dire plus, tu te lève et va dans la salle de bain, et moi… je retourne m’assoir.Plusieurs minutes s’écoule….je m’impatiente, mais je tien bon, j’essaie de rester calme et silencieux. Puis, tu reviens me voir, vetu d’un déshabillé en dentelles noir. Type corset avec jarretelle, et gants de dentelle qui atteint tes coudes, ton corset se termine avec un mini jupe qui cache a peine la culotte en dentelle, elle aussi. Et pour finir, une paire de talon haut assorti. Pendant que je te déshabille du regard je constate que tu me fixe dans les yeux avec ton aire désapprobateur. Avec cette petite moue que tu sais si bien faire.-Je dois avouez que tu es a couper le souffle-Merci-Pardon?-Merci, monsieurJe te fais signe, sans dire un mot, de ma main, de tourner sur toi-même. Ce que tu fais sans discuter. Au moment où tu te retrouve complètement dos à moi et incapable de me voir.-Arrête-toi, reste ainsi.Immobile, tu reste bêtement debout sans rien dire, tu m’entends me lever. Et fouiller dans un sac quelque instant. Sans trop voir ce qui se trame, tu me sens derrière toi. Je laisse glisser sur ton corps une main, je te touche les hanches, les fesses, le bas du dos, je reviens vers les hanche pour descendre vers ta chatte. Ta respiration est saccadée et irrégulière. Tu manisa escort reste figé sans bouger, pendant que moi je remonte ma mains vers ton ventre et tes seins que je caresse doucement avant de remonter encore jusqu’au cou. De ma main je te relève la tête et te demande de rester ainsi. Pendant que, de mon autre main ( si entre dans ton champ de vision) j’approche lentement un gagball. Ta respiration est rapide.-Non, tu sais que je n’aime pas ca.Je te prends, de ma main libre, le cou-Tu n’es pas en position de négocier pour l’instant, soit patiente.-Non!Sans attendre je serre ta gorge, lentement, mais surement, je serre de plus en plus fort, ton visage change de couleur, au point que tu me tape le bras. Tu commence a manquer d’aire…Je me retire rapidement, et tu prends un bouffé d’aire avec rapidité. Bien, Maintenant que tu es docile j’installe le jouet autour de ton cou, sans te l’installer. Et je retourne m’assoir, pendant que toi, tu reste immobile dos a moi au milieu de la pièce.-Retourne-toi,Sans dire un mot tu te retourne doucement, je vois dans tes yeux la colère et l’humiliation, ce jouet que tu déteste tant et pourtant tu le porte si ‘’fièrement’’.-Viens me rejoindre comme tu devrais le faire selon ta positon actuelle face a moi….une fois rejoins dit moi ce que je peux faire avec toi.Je te fixe du regard et j’attends de voir comment tu viendra a moi. Avec une instant d’hésitation, tu t’agenouille et commence a marcher a 4 pattes vers moi tout doucement. C’est beau a voir, si je voulais, je pourrais me lever, me débarrasser de mon pantalon et te baiser la gorge violemment pendant que tu es au beau milieu de la pièce a 4 pattes et a ma merci.J
e sort de mes rêveries au moment ou t’agenouille devant moi, les mains sur tes cuisses…-Vous pouvez disposer de moi comme il vous plaira, monsieurHo que cela me plais, plus que je ne le pensais, je suis un sadique et j’Aime ca.-Sort tes seins du corsetSans attendre tu t’exécute et en quelques instant je peux voir avec satisfaction ta magnifique et énorme paire. Tes mamelons sont dur et tellement invitant.-Relève toi.Lorsque tu te relève, je suis satisfait du fait que MOI, assis ou je suis, je suis bien placé, juste a la bonne hauteur. Sans te demander ton consentement, de mes mains sur tes hanche je t’approche de moi, tu es surprise, ta voix s’échappe de ta bouche quand je prends un de tes mamelon dans ma bouche et je commence a le manger avec douceur. Je continu ainsi en tout en réagissant a tes gémissements. Si tu crie plus fort, je te mange plus fort, etc.Pendant de longue minutes ma langue et mes dents se délecte de ta poitrine, ton corps est parcouru de spasmes à chaque fois que je mordille cette zone érogène. Je te repousse brusquement…-Masse moi les épaules et la têteTu contourne le fauteuil et entame avec délicatesse ton massage. -Est ce que tu es satisfaite présentement?-Je n’ai rien a redire.-Quoi?-Oui monsieur, je suis satisfaite.-..parle le moi de lui.Tu t’arrête un moment « non »Sans broncher je reviens à la charge.-Veux-tu être sodomisé durant la séance?-..non-Parle-moi de luiSans attendre tu me décris avec détails et réponds a mes questions pendant de longues minutes, j’apprends a connaitre cet individu.-Je suis satisfait, tu as bien fais cela.-Merci monsieur-Reviens devant moi dos à moi.Installer ainsi je peux profiter de prêt de ton jolie cul et de tes cuisses.-Penche-toi.Tu cabre le dos et descend le haut de ton corps afin de m’offrir ton bassin .je passe ma main sur tes cuisses, par-dessus tes jarretelles pour remonter, prendre ta culotte et la descendre….Cette dernière est au niveau de tes genoux, je ne veux pas la retirer au complet je trouve que cette image de toi ainsi est très sexy.-Masse toi les seins de manière a ce que tu t’excite.Entre temps je flatte ton derrière, tes cuisses et ton dos, je t’entends gémir sur mes caresses…cependant, tes mains n’ont pas bougé. (Elle veut voir comment je vais réagir, j’adore ca) j’enfonce mes dents dans ta fesse droite et je mords vigoureusement. Surprise, ton crie est strident, tu cherche a te sauvé mais avec ta culotte entre les jambes (littéralement) et mes mains qui se sont accroché a toi, tu es incapable de faire la moindre manœuvre. Tes mains essaie de repousser ma tête, ce qui me motive a rester ‘’accroché’’-ARRETE!!!!-La prochaine fois fait…ce…que…je …te…DIS!Au moment de prononcer le dernier mot, j’enfonce mon pouce dans ta chatte et je fais de fort mouvements circulaires….Par chance je te tenais encore de mon autre main pour te ramener sur moi au moment ou tes jambes t’ont lâché. Écrasé sous toi, tes mains viennent me prendre la tête afin de s’agripper pendant que ton corps réagis a mon toucher. Je continu avec force, tu te laisse aller….crier encore et encore, te jambe bouge d’elles même, elles essaient de repousser ma main qui est en toi, je résiste du mieux que je peu, et si je te laisserais faire u t’en sortirais. Ma main encore autour de ta taille vient te prendre par la gorge pendant que ton orgasme est sur le point d’en finir avec toi. Haletante et tremblante je te laisse reprendre tes esprits pendant que tu es sur moi, tu as chaud et ta chatte ma inonder la main en quelque seconde.-Relève toi.-Laisse moi reprendre mon souffle j’ai enco..-RELEVE TOI! Aurais tu oublié dans quelle position tu es face a moi?En même temps je te pousse, tu tombe par terre en criant de surprise. La scène me fait bander.Je t’empoigne la nuque d’une main ferme, et de l’autre je prends le gagball « JE T’AI POSÉ UNE QUESTION! »Le regard terrorisé « non monsieur, je n’ai pas oublié. »-Alors rappelle moi, car visiblement tu semble avoir oublié ( je tien toujours le gagball dans mes mains ce qui fait que ta gorge est légèrement serré)-Je suis votre soumise, je dois vous obéir et faire ce que vous me dite. Les yeux dans les yeux, mon front collé sur le tien.-ET QU’ARRIVE T’IL SI TU DÉSOBÉI?-Je suis puni.-Ho, pour être punis, tu seras servi. RELEVE TOIAvec toute la misère du monde tu te relève, ma main qui empoigne encore ta nuque, je t’aide à te relever. Une fois debout je te regarde..-Gagball? C’est ca que tu veux?-Non… non je ne veux pas, sil vous plaisJe te force a te coucher sur le ventre. Je fouille dans mon sac. Et je t’installe un cache yeux sur ta table. Et place escort manisa tes mains derrière ton dos pour y mettre, bien entendu, la paire de menotte que je t’avais acheté. Tu avais intérêt a les avoir emporté.Une fois bien placer…mes claques sur tes fesses ne sont pas retenus, le bruit de ma peau qui entre en contact avec la tienne est intense, tes fesses sont rouges et pourtant tu crie de jouissance. Ho je vois bien que ta chatte est complètement trempée vu l’angle d’où je suis. 5…5 claques, pas plus, c’est suffisant. Je reprends mon souffle, je te laisse respirer. Je fais glisser mes mains sur toi, j’embrasse tes fesses rougies. Tu gémis à chaque mouvements..-À genoux sur le lit. Je vais prendre ma douche, tu as intérêt a rester immobile.-Oui monsieur…Avant d’entré dans la salle de bains, je mémorise la position que tu as prise…Je reviens 15 minutes plus tard, j’ai évidemment pris mon temps. Je constate que tu mas bien obéi. Toujours sur tes genoux dans le lit, mains attaché dans le dos, cache yeux sur ton visage et le gagball autour de ton cou. La vision est parfaite. Je retire le cache yeux.-Tu ma bien obéi, je suis satisfait-Merci monsieur-Pour te récompenser je vais te donner le droit de retirer de la séance un jouet.-….merci ?J’installe sur le lit les jouets que j’ai apporté pour l’occasion. Ce que tu vois 1-Un dildo de dimension normal au look de pénis. 2-un buttplug normal blanc3-de petites pincettes4- une paire de lunette style hypster sans force5- un extension a pénis qui me donne 3 pouces supplémentaire6- le gagball-Choisi judicieusement. Celui que tu choisi sera retirer mais les autres ont de fort chance d’être utiliser. je te donne le droit de me poser des questions sur mes intentions avec tous ces jouets. Je te conseil de le faire.-À quoi servent les lunettes?Les lunettes. Bien entendu c’est le seul objet qui na pas vraiment rapport dans le lot. C’est aussi un des objet que j’aurais préférer garder..-Cet objet est un turn on pour moi. Elles me font le même effet qu’un déshabillé. Mais la vrais raison c’est que si je les mets dans la catégorie “jouet” c’est que j’ai PEUT ETRE envie de venir sur toi. Principalement sur le visage, sans toute fois que tu en ai dans les ye..-Je choisis les lunettes!La rapidité de ta réponse me surprend.Me rapprochant du lit. Je passe ma main sur le drap et je ralenti devant chaque objet…-Tu es sure?-Oui!-Tu sais que les autres objets pourrais être utilisé (tout en passant ma main sur ton cou et l’autre sur tes fesses-Tu mas demander de choisir! Tu sens mon regard lourd peser sur toi.-Pardonnez moi, ‘’vous’’ m’avez demandé de choisir.-Cela ne me plaît pas.-Je choisi tout de même les lunettes.-Et je l’accepte. Mais je suis déçu, il y aura peut être des conséquencesLes yeux plein de défi..-Vous m’avez demandé de choisir…-Tu verras-Je te……je vous déteste-C’est presque cute ma belle.Je détache tes mains de derrière ton dos, et les attaches devant. Les seins encore sorti de ton corset, je passe mes mains dessus, froid et dure, et pourtant si chaude et si excitée.-prend le dildo ( j’attends que tu le prenne dans tes mains.) suce le comme si c’était ma verge.Au même moment ou je termine ma phrase je m’assoir sur le fauteuil devant toi et je te regarde.Tu commence doucement centimètre par centimètre, tu t’applique a le rentrer dans ta bouche…-c
’est comme ca que tu voudrais me sucer?-Pardon?Perdu dans tes pensée, soumise et en transe, je te fais sursauter. Je me lève me dirige vers toi, t’empoigne par la nuque et te fixe dans les yeux.-Le but d’une fellation n’est pas de juste mettre une queue dans sa bouche-Je sais bien, je voul..-Laisse-moi terminer! Le but c’est offrir quelque chose que seul TOI peux offrir. Un vagin, un anus, une paire de seins c’est du pareille au même, mais je suis sure que tu t’applique.-Oui monsieur.-Alors prouve moi que tes fellations sont tout simplement inoubliables. Montre-moi que si je me laisse aller, ta bouche me fera gicler rapidement. Je veux te voir lui faire l’amour, je veux de la bave, je veux de l’énergie, je veux du talent.A ce moment je constate une différence dans ton attitude, tes lèvres sont bien humide avec d’embrasser le bout du jouet, la langue fini par faire une sorti pour non pas lécher, mais simplement la déposer sur le gland et laisser la bave s’écouler quelque seconde avant que tu décide de remettre le jouet dans ta bouge et faisant de lents, très lents mouvement. La vision m’excite, avec tes mains attaché, les seins a l’aire libre, sans culotte et toujours en talon haut.Je sors mon pénis et je commence à me masturber en te voyant. Je te regarde ainsi un bon moment…-Approche toi comme te le fais si bien, en soumise et viens me montrer ton savoir faireSans attendre tu délaisse le dildo et commence a venir me rejoindre a 4 pattes, comme une chienne. J’adore….cette fois ci je ne tien plus, a peine a mi chemin dans la pièce, je me lève, je m’approche a grand pas de toi, encore a 4 pattes, et je t’enfonce ma queue dans la bouche, je suis brusque et intense, ta bouche est baveuse, a force de t’avoir pratiqué, cela a facilité ma queue d’aller dans le fond. J’émets des grognements vulgaires. Je continu de baiser ta bouche et chaque fois j’enfonce ma verge au fond, je ne suis évidement pas l’homme le mieux membré que tu as sucé (évidemment)…n’empêche que mes mains s’enroule autour de ta tête et je baise ta gorge comme si je n’avais pas de lendemain, te voir a 4 pattes menotter, en talon haut avec la gorge violentée. Je commence à devenir dure…très dure.-Tu sens ma queue qui durci salope?Tu émets un bruit d’approbation-Tu sais ce que cela veut dire ?Tu émets le même son, je sens la bave couler sur mes couilles et tomber sur le sol. Ton corps est mou tes yeux sont fermer.-Regarde moi dans les yeux petite chienne!Sans attendre tu ouvre tes yeux, plein d’eau et me fixe sans broncher. -Avec ton regard de garce j’ai envie de me laisser aller dans le fond de ta gorge, crois tu que je devrais? (je me retire de ta bouche)-Non monsieur-Que m’as-tu dit a propos de ton corps-…..Que vous pouvez disposer de moi comme vous le souhaiter.-Exact.Sans plus attendre j’enfonce a nouveau ma queue entre tes lèvres et je te baise ainsi, je grogne de plus belle..et de plus en plus fort.Je sens que ca vient, manisa escort bayan je sais que tu sais. Mes membres se raidirent…au moment fatidique, sans prévenir, tu te retire, t’écroule sur le sol en toussant. Les yeux rougis, la bave te coule de la bouche. Toi qui est tellement propres et soigne sa personnalité, maintenant dans une position humiliante avec un visage crispé presque grotesque.Haletant, tremblant d’excitation….mais surtout frustré. Mon orgasme ruiné.-Tu as ruiné mon orgasme.-Je sais… (reprenant ta respiration)-Tu l’as fais exprès..-Non! (en me regardant dans les yeux)-…je pense que oui-Non ce n’est pas vrai!-Dit moi…que serait arrivé si j’étais venu-..j’aurais ava…-Je ne parle pas de ce que tu aurais fait, je parle de ce qui ce serait passé apres.-…je sais pas..-( me penchant pour être face a face, te prend le menton pour te forcé a me regarder) arrête de jouer la conne, réponds a la question-….ce serait fini.-Et pourquoi?-Car tu…..vous éjaculer qu’une seule fois-Exact, dit moi, combien as-tu eu d’orgasmes depuis le début de la séance?-Je ne sais pas.-Plusieurs?-…oui monsieur-Et toi…tu me refuse mon seul et unique orgasme…en toute connaissance de cause…-je suis désolé-tu mérite une punition-oui…-hmm?-Oui monsieur, vous avez raison, je mérite une punition.Je me lève, en même temps, je te prend par le cou et te force a te lever. Très calme, je commence a passé ma mains sur tout ton corps, arrivé sur tes seins, je joue avec tes mamelons énorme et dure. Tu te dandine, tu reçois mes caresses en te gigotant, tu aime ca. Je commence a pincer, tu émet des son plus fort, je me met donc a tirer sur tes seins, doucement au début, mais de plus en plus fort, tu te met a crié, cela t’excite, et te fais mal en même temps. C’est magnifique a voir. Je m’approche de ton cou….prends le gagball entre mes mains.-Tu as été une vilaine fille. Je vais te punir.-Pas le gagball…-Quoi?-Tu sais que je n’aime pas ca…-Je crois que tu ne comprends pas ta situation pétasse.Surprise, cela te saisie.-Tu ne veux pas me faire venir avec ta bouche, donc elle ne sert a rien, je vais la sceller. Tu vas accepter ta punition comme la bonne salope que tu es, compris?-Oui…-OUI QUOI? En en prenant le cou très fort.-MONSIEUR…OUI MONSIEURSans attendre je prépare le jouet, je commence a l’installer, je sais que tu me résiste. J’ouvre ta bouche avec force et l’installe, et me dépêche a bien l’attacher. -Wow une vraie chienneJe te fais le topo. Toujours les mains menotter. Encore en lingerie avec les seins sortis, talon haut et le gagball. Tu as de la misère a respirer et la bave te coule dessus, c’est …..Amusant a voir. Sans crier gare je te pousse violement sur le lit, j’écarte te jambe, et te pénètre avec force. A travers le gagball, tu émets un très long râle de jouissance pendant que je m’enfonce en toi, tes yeux se révulse du a la soudaine pénétration que tu subis, pendant de longue minute je te baise sur le lit avec une bestialité sans retenu, les seuls sont entendu sont tes râle et le bruit de mon corps qui claque violemment le tien a chaque pénétration. Tes jambes tremblent quelque fois durant la baise. Je sais que tu jouie, ca me plais, je commence a ralentir la cadence, je vois dans tes yeux que tu en veux encore. Je me moque de ce que tu veux. Et lentement je commence a me retirer. Sans te laisser te reposer, j’agrippe le dildo, je te regarde avec un sourire…Le jouet est de taille modeste. Similaire a la longueur et grosseur de mon sexe. Il possède de longue nervure et une paire de couilles en prime. A quoi sert-elle? Esthétique probablement. Qui s’en soucie. Surement pas moi, et toi non plus….encore moins depuis que je te baise avec depuis 10 minutes. J’y vais lentement, je sais que tu aimes ca, chaque mouvement que je fais te donne des frissons, des spasmes et tu râle a travers le gagball, bon sens si tu te voyais. Tu aurais honte de te voir avoir autant de plaisir dans cette position aussi humiliante..et pourtant ce n’est que le début. Je sais que tu as eu quelques orgasmes je l’entends dans tes cries étouffé.-A 4 pattes..TOUT DE SUITE!Tant bien que mal tu te force a te tourner sur le ventre et relever tes genoux pour tu placer dans la position la plus chienne possible. Pendant que tu t’installe je vais chercher le cache yeux et je te l’installe. J’entame a continuer a te baiser avec le dildo… de manière encore plus fort, je colle la base du jouet complètement sur ta chatte pour le faire entrer encore plus profond. Même bâillonné tu crie de plus en plus je fais des va été Vien de plus en fort et rapide et au moment ou ton orgasme….je retire le jouet. je vois ton cul bouger d’un coté comme de l’autre pendant un certains temps. J’attends que ta respiration reviens a la normal pour recommencer a te baiser encore, e je refais le même jeu ….15 minutes plus tard.Je prends littéralement mon pied a tes voir torturé ainsi. J’entend tes cries tu jouie sans avoir d’orgasme et apres tu crie de rage. De haine.Je retire le ballgag.-J’TE DETESTE. JE TE HAIS, JE TE
HAIS JE TE HAIS JE TE HAAAAIIISSSSSSSSSS!La colère et la haine envers moi est agréable. Je suis sadique.-Comment aimes tu ca avoir un orgasme ruiné?-Tu es terrible.-Je sais-Je n’ai rien fait pour mériter une telle punition.-Une punition?, ho tu crois que c’était pour te punir? Non tu te trompe c’est simplement pour mon plaisir. J’adore ca.-Tu es un sadique-Oui… et toi aussi-…ouiJe m’installe derrière toi et j’enfonce ma queue doucement. Je te pénètre avec toute l’attention qu’un amant doit donner a son amante. Chaque centimètre est calculé. Chaque crie que tu fais est intimement calculer et pris en considération. A 4 pattes, ainsi je te baise avec de plus en plus de vigueur, tes orgasmes se suivent pendant que mon plaisir monte de plus en plus. Tu en redemande encore, sans arrêt, je sens que je suis prêt, je résiste encore un peu.-Suce-moi.Tu sais ce qui arrive a ce moment précis d’une séanceAvec peine et misère tu te retourne et entre mon membre dans ta bouche et commence a me manger de plus en plus fort. -La bouche?-Ou vous voulez, monsieur. (tu recommence a sucer de plus en plus fort)J’atteins le point de non retour, je me retire de tes caresse pour me finir a main, et j’éjacule sur tes seins. J’ai de la difficulté a retenir mes grognements et je repends mon orgasme sur ta magnifique paire.. Comme une bonne salope tu reste a genoux a te laisser asperger pendant que tu te masturbe pour jouir en même temps.Je m’écroule sur le lit. Tu reprends ton souffle. Bruler mais au combien satisfait.

Ben Esra telefonda seni bosaltmami ister misin?
Telefon Numaram: 00353 515 73 20